Actualités

<< <  Page  2 sur 5  > >>

Catégorie : Editions - rééditions
Catégorie : Expositions et spectacles

Vendredi 21 octobre 2011
A partir de 18h30 à la Médiathèque Max Rouquette de Bédarieux

Renseignements : 04 67 95 99 70 / mediatheque@bedarieux.fr

Affiche exposition Max Rouquette18h30 : vernissage de l'exposition "Max Rouquette l'enchanteur"

Cette exposition retrace en 20 tableaux le parcours de l’homme et de l’écrivain, son engagement dans l'écriture et dans la défense de la culture d'oc, ainsi que les diférents aspects de son oeuvre.

Une exposition produite par l'association Amistats Max Rouquette, en 2008 à l'occasion du centenaire de l'écrivain. Conception graphique et réalisation : Georges Souche

Exposition ouverte les selon horaires d’ouverture de la médiathèque jusqu’au samedi 19 novembre

19h30 : Annette Clément lit Max Rouquette
Textes choisis dans « Verd paradis » : La mort de Costasolana, Catarina Marionassa, Ganocha, La nuit du rouge-gorge, Le secret de l’herbe...

20h30 : Rasims de Luna
Présentation de la création musicale Rasims de luna et du coffret-disque, en présence de Roland Pécout (récitant), Laurent Audemard (direction musicale, clarinettes, hautbois languedocien) et François Fava (saxophones et flûte) qui interpréteront des extraits du disque.
Plus d'infos sur Rasims de luna

 

 

Catégorie : Expositions et spectacles

Présentation de Philippe Gardy, poète et critique
Poèmes interprétés en espagnol et en occitan par le chanteur Éric Fraj

le Jeudi 6 Octobre à 18 heures à Montpellier, Salle Pétrarque – Entrée libre

La traduction occitane par Max Rouquette du Romancero gitano et du Cante jondo de Federico García Lorca marque la rencontre de deux grands poètes du XXe siècle aujourd'hui disparus. Ces deux recueils, ainsi que le Llanto por Ignacio Sánchez Mejías et le Divan del Tamarit, viennent d'être édités en deux volumes par les éditions occitanes de Toulouse, Letras d'òc.

Il s'agit d'une traduction emblématique à plus d'un titre, puisqu'elle montre l'influence qu'a eu très tôt le poète espagnol sur la poésie occitane, quelques années seulement après sa mort. Les Occitans trouvait en Lorca cette alchimie réussie, dont ils recherchaient la formule de leur côté, d'authentique tradition populaire, d'inspiration totalement libérée et de modernité littéraire. Ils retrouvaient aussi dans le romance une forme populaire déjà existante chez nous, illustrée d'un intéressant répertoire.

Parmi les poètes occitans d'emblée conquis par cette découverte, figure l'un des plus grands, « notre » écrivain montpelliérain Max Rouquette. Chez Max Rouquette, initiateur essentiel du renouveau poétique occitan à la charnière de la guerre, les affinités personnelles étaient encore plus profondes, au point qu'en 1942, non content de traduire dans la revue occitane Òc les romances du poète andalou, il écrit et publie sous le nom de Lorca un poème dont il est en réalité l'auteur, « Lo banh de la luna » (Le bain de la lune), et qui, bien plus tard, en 1986, trouvera place dans le recueil Lo Maucòr de l’Unicòrn (Le Tourment de la licorne).

Cette version occitane d'un poète espagnol parmi les plus marquants sera présentée en octobre salle Pétrarque, en présence de l'éditeur, par le poète et critique Philippe Gardy. Le chanteur Éric Fraj interprétera des poèmes de Lorca, en espagnol et dans la traduction occitane de Max Rouquette.

C'est donc à un événement poétique et à une création musicale que la Municipalité, l'association Amistats Max Rouquette et le département d'occitan de l'Université Paul Valéry convient les Montpelliérains (et les autres) en ce premier jeudi d'octobre.

… « el Cante Jondo ». Çò qu’o ditz melhor que tot : lo Cant fonsut. Aquel que monta coma aiga de fònt per s’espandir a ras de la fònt, dins lo trelús de l’èr, e ritz, jot l’alen cotigós de l’aureta. E que s’enchaut de tota autra lei que la de son pes e de la fòrça que, dau dedins de la tèrra lo buta, de lònga, a s’espandir dins lo clar dau solelh. E a tornar au cèl lo grand trelús de son imatge.
(Max Rouquette, Mièja-Gauta)

… « el Cante Jondo ». Ce qu'on ne peut mieux traduire que par le Chant profond. Celui qui monte comme de l'eau de source pour se répandre au bord de la fontaine, dans l'éclat de l'air, et qui rit sous le souffle chatouilleux de la brise. Et qui ne se soucie d'aucune autre loi que celle de son poids et de la force qui, du dedans de la terre, le pousse sans cesse à se répandre dans la clarté du soleil. Et à renvoyer vers le ciel le grand éclat de son image.

Catégorie : Editions - rééditions

Cahiers Max Rouquette n°5
Après avoir évoqué les relations de Max Rouquette avec les peintres(n°3) et les musiciens (n°4), ce nouveau numéro de la revue annuelle aborde les liens (personnels et/ou littéraires) de l'écrivain avec quelques auteurs du XXe siècle : Frédéric-Jacques Temple, Roland Pécout, Sully-André Peyre, Ismael Girard, William Faulkner...

Infos et sommaire complet ici

 

 

 

 

Catégorie : Expositions et spectacles

Médée l'africaine
Après les succès des précédentes représentations de Médée, le Théâtre Nanterre-Amandiers de Jean-Louis Martinelli poursuit ses tournées en France et à l'étranger.

- à Villeurbanne, du 22 mars au 3 avril 2011, au TNP
- à Belfort, du 6 au 8 avril, au Théâtre du Granit
- à Porto (Portugal), Teatro Nacional São João les 20, 21 et 22 mai

A l'automne, Médée sera jouée au Brésil (Porto Alegre) et en Argentine (Buenos Aires).

Lire ici l'article du Progrès de Lyon

 

Catégorie : Autres actualités

L'esprit de Max
La compagnie Escalier.B jouera l'Esprit de Max à Saint-Gervais sur Mare (salle culturelle) le dimanche 3 avril à 15 h.

Créé à partir de l'univers de Max Rouquette, en 2008 à l'occasion du centenaire, L'Esprit de Max est un spectacle que la Compagnie Escalier.B a voulu joyeux et intrigant, un voyage surnaturel sous forme de tableaux rythmés par la musique dans l’univers d’un personnage aux multiples facettes.

 

En savoir plus sur ce spectacle

 

 

 

 

Catégorie : Editions - rééditions

Rasims de lunaEn savoir plus sur Rasims de Luna

Le 19 juin 2008, l'Opéra Comédie de Montpellier servait de cadre à l’un des grands évènements du centenaire de Max Rouquette : un concert exceptionnel réunissant, sous la direction musicale de Laurent Audemard, un ensemble de 5 musiciens, de 4 chanteurs et de Roland Pécout (récitant) afin de célébrer en musique l'œuvre poétique de l'écrivain.

Mêlant le chant, les musiques traditionnelles et contemporaines, le jazz et la poésie, cette création unique en son genre est aujourd'hui publiée sous la forme d’un coffret rassemblant le CD et un livret de 64 pages.

Produit par l'association et édité par BUDA Musique, le coffret est disponible au prix de 20 euros et vous pouvez le commander en ligne en cliquant ici.

Catégorie : Editions - rééditions

Romancero GitanPoèma dau Cante Jondo de Federico García Lorca
Version occitana de Max Roqueta
Edicion establida per Felip Gardy
Edicions Letras d'òc. Data de parucion : 10/2010

Presentacion sus lo siti de Letras d'òc

Servar lo ritme, servar l’idèa : aquí lei doas dralhas que de segur, a la fin deis ans seissanta ò a la debuta deis ans setanta, son estadas lei que Roqueta seguiguèt quand li tornèt l’idèa d’alestir una version occitana d’aqueu recuelh emblematic. Au moment que reveniá tanben sus sei reviradas ancianas dau Romancero gitano, e ne’n prepausava una traduccion completa, e novèla. Lo vam èra donat : amb lo Cante Jondo, aqueu « cant prigond » qu’aviá marcat tota son escritura, e per començar, son biais de concebre e de menar lo poèma, es tanben au Diván del Tamarit (« Gacelas » e « Casidas »), recuelh postum publicat en 1936, e mai au Llanto por Ignacio Sánchez Mejías (1935) que Max Roqueta avodèt son energia de reviraire : lo primier venguèt Divan dau Tamarit ; e lo segond Planh per Ignacio Sánchez Mejías. Son ansin quatre recuelhs, amb lo Romancero ja publicat dins son entier en 2009 per Letras d’òc, que n’avèm una revirada occitana deguda a un deis escrivans mai atrivants de nòstre sègle XX.
Felip Gardy