Actualités

<< <  Page  4 sur 5  > >>

Catégorie : Editions - rééditions

Romancero GitanLa version occitana de Max Roqueta deu Romancero gitano de Federico García Lorca acaba de sortir a las edicions Letras d'oc. Edicion establida per Felip Gardy.

Presentacion sus lo siti de Letras d'òc

La version occitane de Max Rouquette du Romancero gitano de Federico Garcia Lorca vient de paraître aux éditions Letras d'oc

Catégorie : Editions - rééditions

En souscription aux éditions de la revue OC : Le chant du labyrinthe, texte inédit de Max Rouquette, en version bilingue.

Lo cant de la chicanaLa Chicana, c'est le labyrinthe. Palais envoûtant et piège sans issue, avec, en son centre, le Minotaure dont on fait la rencontre mortelle, cet enfant monstrueux à face de taureau conçu par le dieu et la reine Pasiphaé. Et le labyrinthe c'est aussi la métaphore de notre vie, un ultime et décisif avatar de la cosmogonie mise en scène par l'oeuvre de Max Rouquette. L'itinéraire initiatique du poète, qui mène dans l'ombre son lecteur par la main, se confond en fin de compte avec les degrés qui conduisent au labyrinthe... Et au terme du parcours, c'est la rencontre de l'indicible, dont on sait qu'il est précisément là, au détour du chemin. La vérité que nous éludons, que nous refusons. Que nous sommes près de voir. Les cheveux du passant commencent à s'ébouriffer sur sa nuque. Les ombres furtives et trompeuses, si troublantes, se sont évanouies. L'auteur se tait et nous laisse sur ce seuil après nous avoir fait partager l'aventure de Pasiphaé bouleversée par la passion charnelle, amoureuse d'un dieu.
Jean-Frédéric Brun

La Chicana, aquò's lo laberint. Palais enfachinant e trapèla sens escapa, ont, au centre, se fai lo rescontre mortau dau Minotaur, aquel enfant mostrós dau morre de taur concebut per lo dieu e la rèina Pasifaé. E lo laberint es tanben la metafòra de nòstra vida, un ultim e decisiu avatar de la cosmogonia mesa en scèna per l'òbra de Max Roqueta. L'itinerari iniciatic dau poèta, que i acamina son legeire per la man a la chut chut, se confond fin finala amb los gras que davalan au laberint... E au cap de la caminada, i a lo rescontre de l'indicible, que se sap qu'es just aquí, au virar dau camin. La vertat que forviam, que refudam. Sèm a mand de la veire. Lo peu dau passant se rebauça al copet. Las ombras fugidissas e enganadoiras, tan trebolantas, son esvalidas. L'autor se tais en nos laissant sus aquel lindau, après nos aver fach partejar l'aventura de Pasifaé trefolida de passion carnala, enamorada d'un dieu.
Joan-Frederic Brun

Texte original occitan et traduction française de l'auteur et de J.F. Brun
Format 11x17, 50 pages.
10,50 euros

Pour commander l'ouvrage :
Revista OC, CIRDOC BP 27 F 06371 Mouans-Sartoux cedex
e-mail : comanda@ocrevista.com

Catégorie : Centenaire 2008

Programme particulièrement chargé pour le dernier trimestre de l'année Max Rouquette.

Après le festival Occitania de Toulouse qui accueille jusqu'au 13 octobre l'exposition Max Rouquette l'enchanteur, des lectures, une table ronde et du théâtre, de nombreux évènements et animations auront lieu dans l'Hérault (Montpellier et son district, Sète, Saint-Chinian, Béziers, Clermont l'Hérault, Pézenas...) mais aussi dans l'Aude (festival Identi-terres), dans le Gard (Quissac), en Lozère (Mende), en Aveyron et en Ariège. En novembre, un hommage sera rendu à l'écrivain à Ostana, dans les vallées occitanes d'Italie, tandis qu'en décembre, l'anniversaire de sa naissance sera célébré par la ville de Montpellier, ainsi que par le CIRDOC à Béziers.

Voir le programme complet

Catégorie : Centenaire 2008

Ce samedi 12 juillet, le village de Saint-Saturnin de Lucian propose une journée autour de l'écrivain, qui était très attaché à ce petit village de la vallée de l'Hérault où il possédait une maison. À partir de 14 heures on pourra découvrir l'exposition Max Rouquette l'enchanteur, ainsi que des stands d'artistes et d'éditeurs. A 17h30, la cave des Vins de Saint-Saturnin présentera la Cuvée du Centenaire. Apéritif et repas en musique (à 20h) précéderont le clou de la soirée : la représentation du Glossaire, par la Compagnie de l'Écharpe blanche, à 22 heures. Renseignements et réservations : 04 67 96 61 52. 

 

Catégorie : Centenaire 2008

Rasims de luna
La création musicale Rasims de luna, sur des poèmes et des proses de Max Rouquette, a obtenu un franc succès le vendredi 19 juin à l'Opéra Comédie de Montpellier, malgré un auditoire que l'on aurait souhaité plus nombreux.
En avançant de plusieurs mois la date de la première représentation afin de l'intégrer à Total Festum (la manifestation en faveur des cultures régionales organisée par la Région Languedoc-Roussillon), l'association n'avait pourtant pas facilité la tâche de Laurent Audemard et Jakes Aymonino, ni de celle des musiciens et chanteurs réunis à cette occasion. Une formation inhabituelle (4 voix, un récitant, 3 vents et une section rythmique) qui a d'ailleurs posé, dans cette salle d'opéra, quelques problèmes d'équilibre sonore à Eric Vaquer, l'ingénieur du son.
Le manque de rodage et de répétitions ne fait que mettre davantage en valeur la prestation de Laurent Audemard, des musiciens et des chanteurs, qui nous ont immergé pendant plus d'une heure et demie, avec beaucoup d'émotion et sans baisse d'intensité, dans l'univers poétique de Max Rouquette.
Une belle aventure qui ne restera pas sans suite, avec sans doute d'autres concerts et l'enregistrement d'un CD.
En attendant quelques extraits musicaux que nous mettrons prochainement en ligne, vous pouvez voir ici quelques images des répétitions et du concert.

 

La creacion musicala Rasims de luna, sus de poèmas e de pròsas de Max roqueta, obtenguèt plan bona prèissa lo divendres 19 de junh a l'Opera-Comèdia de Montpelhièr, ni per un auditòri que se seriá pogut desirar mai nombrós.
En avançant de mai d'un mes la data de la primièra representacion per fin de l'integrar a Total Festum (la manifestacion en favor de las culturas regionalas organizada per la Region Lengadòc-Rosselhon), l'associacion aviá saique pas renduda aisit lo prètzfach de Laurent Audemard e Jakes Aymonino, ni la dels musicaires e cantaires recampats per aquela escasença : una formacion fòra costuma (quatre voses, un recitant, tres vents e una seccion ritmica) qu'a çaquela pausat, dins aquela sala d'opera, qualque poblèmas d'equilibri sonòr a Eric Vaquer, l'engenhaire del son.
La manca de rodatge e de repeticions fa pas que metre mai en valor la prestacion de Laurent Audemard, dels musicaires e dels cantaires, que nos an faches cabussar pendent mai d'una ora e mièja, amb fòrça emocion e sens baissa d'intensitat, dins l'univèrs poëtic de Max Roqueta.
Una bèla aventura que demorarà pas sens seguida, amb saique d'autres concèrts e lo registrament d'un CD.
En esperant qualques tròces musicals que metrem lèu en linha, podètz veire aicí qualques imatges de las repeticions e del concèrt.

Catégorie : Editions - rééditions

Plusieurs éditions attendues sont parues simultanément à la fin mai, et ont été présentées ce week-end à la Comédie du Livre de Montpellier.

Deux recueils de poésie de Max Rouquette en édition bilingue :
- Poèmas de pròsa aux éditions Fédérop, qui rassemble de très beaux poèmes inédits, écrits entre 2000 et 2005.
- D'aicí mil ans de lutz, réédition chez Jorn d'un recueil majeur paru en 1995, augmenté pour l'occasion du poème éponyme, inédit.

Deux revues consacrées à l'écrivain :
- Le numéro 2 des Cahiers Max Rouquette, spécial centenaire, édité par l'association. Hommages, correspondances, regards sur l'œuvre. 64 pages, nombreuses photos inédites.
- Le numéro 951-952 de la revue Europe, consacré en partie aux troubadours et en partie à Max Rouquette.

A noter aussi la parution d'un choix de poèmes en version bilingue occitan-néerlandais : Occitaanse gedichten

Plus de détails sur ces nouvelles parutions, et sur les moyens de se les procurer.

 

Catégorie : Centenaire 2008

Rasims de luna (Raisins de lune) est le titre d'un poème de Max Rouquette, publié dans le recueil Lo maucòr de l'unicòrn [Le tourment de la licorne). C'est aussi le titre de l'un des principaux évènements du centenaire : une création musicale de Laurent Audemard et Jakes Aymonino.
Cinq instrumentistes (trois vents, contrebasse et percussions), un quatuor vocal (les Manufactures Verbales) et un récitant (Roland Pécout) sont ici réunis pour traduire à leur manière l'univers poétique de l'écrivain, à partir des poèmes de ses trois principaux recueils, interprétés en occitan et en français.

Cette création exceptionnelle sera donnée pour la première fois le 19 juin à l'Opéra Comédie de Montpellier, à 21 heures, dans le cadre de Total Festum.

En savoir plus sur ce concert

Prix des places : 15 € / 10 €
Réservation conseillée :
Billeterie de l'Opéra : 04.67.60.19.99.
Fnac, Carrefour, Géant : 0 892 68 36 22 (0,34€/min).
Réservations en ligne sur fnacspectacles.com

Catégorie : Centenaire 2008

Affiche exposition Max RouquetteProduite par l'association Amistats Max Rouquette, l'exposition Max Rouquette l'enchanteur est actuellement visible dans le hall de l'hôtel de ville de Montpellier. Les vingt panneaux richement illustrés qui composent cette exposition permettent de cheminer à travers la longue vie de l'écrivain et de découvrir les multiples facettes de l'homme et de son œuvre.

Du 6 au 25 mai, hall de l'hôtel de ville, ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30 sans interruption.

L'exposition déménagera ensuite à la salle Saint-Ravy, où elle sera visible du 26 mai au 8 juin.
Pendant la Comédie du Livre, elle servira de cadre à une série de trois conférences autour de l'œuvre de Max Rouquette, ainsi qu'à la présentation des nouvelles parutions de ce mois de mai. Nous reviendrons bientôt sur tout cela.